En Chine, l’Autorité de contrôle des monopoles s’intéresse à l’après-vente automobile

En Chine, l’Autorité de contrôle des monopoles s’intéresse à l’après-vente automobile

Announcement ImageDate de l'Annonce : Oct 1 , 2014Catégories: 2014, News

En août 2014, l’Autorité Chinoise de contrôle des monopoles a publié une étude réalisée auprès de plusieurs constructeurs et équipementiers automobile. Il a été démontré que certains ont enfreint la loi et des sanctions vont être appliquées.

Actuellement, en Chine, les constructeurs interdisent la distribution et la vente des Pièces d’Origine par leurs concessionnaires aux acteurs de la Rechange Indépendante. Le résultat de l’absence de concurrence pour accéder à ces pièces permet de les vendre à un niveau élevé. Le gouvernement a indiqué qu’une analyse du coût de toutes les pièces d’une voiture Premium importée coûterait plus de dix fois le prix de la voiture neuve.

Depuis août, le gouvernement chinois ne force pas les constructeurs à vendre les pièces d’origine à la Rechange Indépendante, mais il les encourage fortement à réduire cette restriction. Spontanément, suite à cette enquête de l’Autorité de contrôle des monopoles, de nombreux constructeurs, en particulier les constructeurs de voitures Premium, ont baissé le prix de leurs pièces.

Selon la dernière enquête auprès des Conducteurs menée par GiPA, cette année, c’est la première fois que le conducteur signale que le prix des pièces chez les constructeurs est abordable, alors qu’il était considéré comme cher ces 5 dernières années.

Cela permet de penser que, en Chine, les constructeurs ne pourront pas maintenir longtemps la restriction de la vente des Pièces d’Origine à la Rechange Indépendante. C’est un point à suivre. Si les acteurs clés des changements à venir sont les constructeurs, les équipementiers et les ateliers indépendants, l’acteur le plus influent est actuellement, sans aucun doute, le gouvernement chinois.

 

Le gouvernement chinois est actuellement l’acteur qui influence le marché des pièces automobile.

 

Octobre 2014